/ Actu Le centre d'innovation Makerbot de l'université du Maryland aux Etats-Unis. © DR

Imprimeur 3D, un emploi d’avenir… ou pas

Commentaires

  • guillaume riottot

    Bonjour merci pour cet article qui analyse bien ce que je vois sur le marché, par contre je pense qu’il y a une erreur lorsque vous considérez 3D System ou Stratasys comme des fabricants d’imprimante 3D grand public. En effet leur offre est B2B principalement (ce qui avait poussé Stratasys a acheté Makerbot pour attaquer ce marché B2C ou Home office)
    Cordialement
    Guillaume

    • Concernant 3D Systems et Stratasys, je dirais même « exclusivement » B2B.
      Il serait intéressant à mon avis de voir si les chiffres incluent également la production indirecte de pièces pour les consommateurs. À titre d’exemple, on compte de nombreux implants médicaux sur-mesure, gouttières et autres prothèses dentaires, des appareils auditifs, des pièces de joaillerie, des dispositifs personnalisés pour les personnes handicapés… produits par impression 3D. Ce recours à la technologie additive a bien un impact direct sur le consommateur (baisse des prix, confort, mise à disposition rapide…).
      Merci pour l’article !

  • victoirine

    il faut bien penser aux mesures de prévention des risques, notamment chimiques : la forte croissance de l’impression tridimensionnelle (3D) dans de nombreux secteurs génère des risques professionnels spécifiques eux-mêmes en augmentation : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=573

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)