Matthieu Régnier, cofondateur de la start-up de Roubaix Dagoma, devant ses imprimantes 3D. © Quentin Chevrier

Trois acteurs de l’impression 3D évaluent la «bulle» du grand public

Commentaires