MakerBot ferme boutique(s)

MakerBot annonce la fermeture de ses points de vente. Ici, le concept store de Boston. © MakerBot®

MakerBot, l’un des leaders mondiaux de l’impression 3D, annonce des coupes drastiques de personnel, ainsi que la fermeture de ses points de vente de New York, Boston et Greenwich dans le Connecticut. Selon Motherboard, le licenciement concernerait une centaine de personnes sur les 500 salariés de l’entreprise, soit environ 20 % des effectifs. Dans une déclaration, la firme de Brooklyn confirme les suppression de postes et la fermeture de ses trois magasins dans le cadre d’une politique de réduction des dépenses voulue par le nouveau PDG, Jonathan Jaglom. « Ces mouvements organisationnels font partie du changement d’échelle de MakerBot », affirme David Reis, patron de Stratasys, le groupe qui avait racheté MakerBot en 2013 pour 403 millions de dollars. Créée en 2009 par Bre Pettis sur un concept initialement open source, la société a pourtant bénéficié d’une croissance de 600 % entre 2012 et 2014.

Suivre les commentaires de cette actualité sur Reddit