Google abandonne la Lune

La dernière version du rover japonais Hakuto, qui participait au Lunar XPrize. © Ispace

Pas de robot sur la Lune sponsorisé par Google. Le Google Lunar XPrize, concours lancé par la fondation XPrize en 2007 et doté par Google de 30 millions de dollars, ne sera pas décerné. Le 23 janvier, le Lunar XPrize a annoncé dans un communiqué mettre fin à la compétition dont le défi consistait à envoyer sur la Lune un robot capable de se déplacer sur 500m et de diffuser des vidéos HD.

La fondation XPrize et Google ont joué à plusieurs reprises les prolongations. D’abord prévue en 2015, la date échéance de lancement avait été reportée à décembre 2017. Cinq équipes finalistes restaient en course à la fin de l’année : les Israéliens de SpaceIL, les Américains de Moon Express, l’équipe internationale de Synergy Moon, les Indiens de Team Indus et les Japonais de Hakuto (on vous parlait récemment de ces deux derniers concurrents). Après un hypothétique report de trois mois pour mars 2018, Google a finalement pris acte, après consultation des équipes en course, que les « difficultés pour lever des fonds et relever les défis techniques et de réglementation » ne permettront pas le décollage d’un vol privé vers la Lune dans le courant de l’année 2018. Et ont décidé de mettre un terme à leur engagement dans la compétition.

Google ne vise donc plus la Lune, mais les dirigeants de la fondation XPrize espèrent poursuivre l’aventure sans le géant du Web, annonçant qu’ils envisageaient de trouver un nouveau généreux commanditaire ou de poursuivre le Lunar XPrize comme une compétition sans récompense financière. « En conclusion, il est incroyablement difficile d’atterrir sur la Lune. Nous sommes inspirés par les progrès des équipes de Google Lunar XPrize, et continuerons à soutenir leur voyage, d’une manière ou d’une autre », déclarent dans un communiqué Peter Diamandis et Marcus Shingles, les deux directeurs exécutifs de la fondation.

L’équipe du « lapin blanc » (Hakuto en japonais, dont on vous avait parlé) a quant à elle annoncé dans un communiqué le 24 janvier qu’elle souhaitait poursuivre son projet d’exploration lunaire. Hakuto bénéficie toujours du soutien de l’entreprise japonaise de microrobotique pour la Lune Ispace. Selon Tomoya Mori, chargé du développement commercial chez Ispace, « Hakuto poursuivra ses activités pour réaliser une exploration lunaire privée », même si la prochaine opportunité de lancement reste à déterminer. La récente levée de fonds de 90 millions de dollars par Ispace laissait penser que Hakuto avait encore toutes ses chances. Tomoya Mori précise cependant que la somme n’est pas directement destinée à Hakuto, mais qu’elle sera également attribuée à deux autres missions lunaires menées d’ici 2020.

Le site du Google Lunar XPrize

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)