Le drone hacker de Boeing

Après le drone pistolero, le drone hacker de wifi. L’entreprise américaine Boeing aurait, selon Wikileaks, demandé aux Italiens de Hacking Team de chercher à développer un drone capable d’injecter un programme espion dans le flux d’un réseau wifi proche. Cette technique présente l’avantage de ne pas nécessiter de présence physique du pirate à portée du réseau sans fil. L’échange d’e-mails révélé par Wikileaks provient d’un piratage de l’entreprise italienne qui a eu lieu le 5 juillet dernier. Hacking Team est connue pour avoir fourni des logiciels de surveillance à des pays peu soucieux des droits de l’homme, tels que le Soudan, Barheïn ou encore l’Arabie saoudite.

Lire les détails sur le site The Intercept