Impérial Arduino, capture d'écran. © DR

WYHIWYS 2, une marche impériale pour Arduino

Damien Bourniquel est un artiste hacker, glitcheur, adepte de la bidouille créative et membre de la Blackboxe (hackerspace, Paris). Pour Makery, il invente WYHWYS (What You Hear Is What You See), clin d’œil au fameux WYSIWYG (What You See Is What You Get, littéralement «tel quel» en parlant d’une interface utilisateur). Voici ce qu’il dit de sa deuxième création vidéo :

«La Marche Impériale de Dark Vador en vingt versions synchronisées depuis Youtube: avec les deux trilogies de Star Wars qui s’étalent sur près de 40 ans, c’est par excellence l’hymne qui réunit les geeks sur plusieurs générations. Ces vingt vidéos formant ce grand orchestre starwarien en diable utilisent l’Arduino, ce micro-contrôleur open source qui permet notamment aux bidouilleurs électroniques de faire littéralement «chanter» leurs imprimantes 3D, leurs moteurs, leurs disques durs, leurs lecteurs de disquettes devenus désuets, leurs scanners, etc. Grâce à quelques lignes de code, cette petite carte électronique envoie des signaux Midi aux appareils qui émettent alors des notes de bruit.

C’est un phénomène intéressant: à l’inverse de la musique concrète qui intègre les sons de la vie de tous les jours dans le répertoire musical, la musique est ici intégrée dans le champ sonore de ces appareils fonctionnels, les transformant en véritables instruments de musique.

A l’instar de la musique noise, pourrait-on alors parler de bruit musical ?

Commentaires

Les commentaires sont fermés.