3 janvier > 26 février

France

Tremplin Jeunes talents 2017

Le label de créativité de Leroy Merlin Du côté de chez vous lance un concours pour makers en herbe sur la (large) thématique « Jeux de (dé)construction ». Ouvert aux jeunes de 18 à 30 ans, qu'ils soient apprentis, designers, étudiants en école d'art ou de graphisme, seul ou en groupe, le tremplin Jeunes talents mettra en avant des projets qui valorisent l'adaptabilité, l'open design, la modularité, les principes d'assemblage pour « construire et déconstruire, modifier, améliorer votre habitat en un clin d'œil ». Autrement dit, pour « inventer l'habitat de demain ». Le dépôt des dossiers en ligne se fait jusqu'au 26 février. Un jury de spécialistes du design, de l'habitat et de la fabrication (dont les designers Geoffrey Dorne et Thierry Coste) présélectionnera une vingtaine de projets. Les finalistes seront départagés du 22 au 28 mai, après une phase de prototypage (du 6 mars au 14 mai). Les équipes seront soutenues par du coaching (technique et tactique), afin de réaliser un prototype et une campagne de financement participatif. Dans cette deuxième phase, les frais de prototypage sont remboursés à hauteur de 400€. Trois prix seront décernés (un grand prix doté de 3 000€, un prix étudiant à 2 000€ et un prix du public à 1 000€). Les projets seront ensuite mis en avant dans les magasins Leroy Merlin et sur des événements professionnels.

Plus d'infos sur le site Jeunes talents 2017

11 > 29 janvier

Paris

Lanceurs d’alerte

Assange, Manning, Snowden sont-ils les nouveaux « héros modernes » ? C'est le présupposé du tout premier « Grand format » concocté par la nouvelle équipe en charge de la Gaîté lyrique à Paris, qui propose du 11 au 29 janvier un parcours d'installations, ateliers, conférences et performances intitulé Lanceurs d'alerte. Activistes et artistes embarqués dans la critique des dérives de la surveillance ou des manipulations à l'ère de l'information y sont convoqués pour explorer la « fiction d'un autre monde possible ». Côté installations, le duo !Mediengruppe Bitnik est à l'honneur, avec Delivery for Mr. Assange, projet de 2013 qui mettait en scène Julian Assange, le fondateur de Wikileaks (un dispositif pour tweeter une photo toutes les dix secondes avait été caché dans un carton envoyé à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il est réfugié). Carmen Weisskopf et Domagoj Smoldjo présentent également une réplique de la chambre d'Assange dans l'ambassade, « un leak dans l'espace physique », et projettent dans les rues de Paris avec Chelsea's Wall (le 28/1) les tweets de Chelsea Manning (le lanceur d'alerte Bradley Manning, condamné en 2012 par la justice américaine, qui tweete par l'intermédiaire de son avocat). On pourra également téléphoner à un espion (Call-a-Spy), grâce au collectif Peng!, qui propose aussi, avec Call-a-Spy Show, une variation sous forme de parodie de jeu télé (le 26/1 à 19h et le 27/1 à 21h). Les Yes Men, pionniers du hoax activiste, seront de la partie pour un Yes Lab (le 27/1 à 17h et le 28/1 à 15h), un « workshop pour devenir un vrai lanceur d'alerte ». Côté projections, Lanceurs d'alerte est aussi l'occasion de réviser ses classiques, avec (entre autres) le docu Citizenfour (2014) de Laura Poitras (le 14/1 à 18h30).

En savoir plus sur Lanceurs d'alerte

17 janvier

Paris

Atelier Fabcity Prototype

Villette Makerz, l'extension du Woma dans le parc de la Villette à Paris, organise le 17 janvier une matinée d’ateliers (de 9h à 13h) afin d’explorer les contours et les enjeux de la démarche Fabcity Grand Paris, en présence de représentants de la Ville de Paris et d'acteurs de la fabrication numérique, de l'agriculture urbaine, de l'économie circulaire, etc. L'initiative globale Fabcity pour une ville résiliente, dont la charte a été signée par la Ville de Paris, implique de relocaliser 50% de la production à l'horizon 2054. Paris a récemment lancé une étude visant à définir les contours de ce que serait un territoire d’expérimentation Fabcity. Dans la perspective de 2018, où la France accueillera FAB14, la grand-messe internationale annuelle des fablabs, s'est également constituée en novembre l'association Fabcity Grand Paris. Si la Fabconférence se tient à Toulouse du 18 au 21 juillet 2018, le Fabcity Summit Paris sera organisé dans la capitale du 24 au 26 juillet 2018 (dates prévisionnelles). La Fabcity Grand Paris se mobilise pour penser la mise en application concrète d'initiatives prototypales d'îlots sur le territoire du nord-est parisien qui seront présentés au Fabcity Summit et expérimentés dans les mois et années à venir.

Plus d'infos et inscription à l'atelier Fabcity Grand Paris

2 février > 5 mars

Berlin

Transmediale

La Transmediale fête ses 30 ans. La grande convention berlinoise de la culture numérique toujours installée à la Haus der Kulturen der Welt (HKW) a choisi pour thème anniversaire « Ever elusive » (toujours insaisissable). Conférences, ateliers, performances, projections vont investir le bâtiment historique des congrès de la Guerre froide, accueillant des milliers de personnes durant les 4 premiers jours intenses du festival (qui se prolonge pour divers rendez-vous au HKW et dans d'autres lieux de la ville pendant tout un mois). Au menu, une grande exposition anniversaire intitulée Alien Matter (matière alien). La commissaire invitée Inke Arns entend explorer la dimension « alien » de la matière technologique. Il y sera question d'intelligence artificielle, de monde plastique, d'infrastructures contrôlées par ordinateur et d'Internet des Objets. Côté convention, autour de la question « dans un monde où la technologie opère de plus en plus indépendamment de l'homme, où est le pouvoir d'action et de médiation ? », un joli programme (en cours) de conférences et keynotes, avec entre autres Morehshin Allahyari et Daniel Rourke, les auteurs du Manifeste additiviste, l'artiste Steve Kurtz du Critical Art Ensemble qui parlera « écologies étranges », ou encore le studio de design critique néerlandais Metahaven, qui projettera son dernier film, The Sprawl (Propaganda About Propaganda). Sans oublier le versant musique et arts sonores du Club Transmediale, qui, autour du thème « Fear, Anger, Love » et d'un focus Mexique, propose concerts, expos, films et nuits clubbing, du 27 janvier au 5 février.

Tout le programme sur les sites Transmediale et Club Transmediale

9 > 12 février

Paris

Second Square Makers

Le Carreau du Temple à Paris transformé en volière à drones, c'est l'un des effets prévisibles de Second Square Makers, manifestation grand public dont Makery est partenaire, destinée à faire connaître et partager l'univers des makers, bricodeurs et autres adeptes du DiY. Pendant quatre jours, une quarantaine de structures invitées (fablabs, makerspaces, artistes, start-ups) animeront des ateliers, feront des démos et familiariseront les visiteurs aux pratiques makers. Avec deux thématiques principales : les drones (initiation au pilotage avec Droneez, au codage des objets volants avec Magic Makers, Repair Café spécial drones…) et la musique DiY (assembler une guitare électrique avec Ici Montreuil, jouer avec le kit de lutherie Rock Minute du collectif Brutpop). Sans oublier un clin d'œil aux gamers et game designers « déviants », avec l'invitation faite au collectif Elshopo de mener un atelier pour dessiner en quelques coups de crayons son propre jeu vidéo ou la tenue d'une mini-Eniarof, cette fête foraine 2.0 (dont on vous parlait ici). Le tout est en accès libre (certains ateliers sont sur inscription).

Plus d'infos sur le site de Second Square Makers

24 > 26 février

Paris

Salon Virtuality

Le Centquatre accueille Virtuality du 24 au 26 février 2017, le premier salon parisien de la réalité virtuelle. Adoubé par la mairie de Paris et avec la participation d'Unity, Vive, Numa ou encore Arte, Virtuality est né sous l'impulsion d'Olivier Godest, qui a notamment cofondé le Transmedia Lab d'Orange. Virtuality propose deux types d'accès : les pros sont attendus (pour 150€) le 24 février (expo, conférences et networking), le grand public (15€) a droit à deux jours d'exposition, les 25 et 26. Parmi la centaine d'exposants, des studios de création, des simulateurs comme Hypersuit, pour retrouver les sensations du vol en VR, mais aussi des solutions très concrètes comme les serious games dédiés à la santé du CHU de Nice. Quelque 80 conférences sur un format court de 15 à 20 minutes sont programmées.

Plus d'infos sur le site de Virtuality

9 mars > 9 avril

Saint-Etienne

Biennale internationale du design

Saint-Etienne, capitale du design ! Pour sa 10ème édition, la biennale stéphanoise explorera les mutations du travail. Autour du thème « Working promesse », onze commissaires ont construit un parcours « in » en dix expositions, dont un Panorama des mutations du travail sous la houlette de Marie Lechner, spécialiste des arts numériques, ou encore La fin du travail, une carte blanche donnée au duo Degoutin & Wagon, auteurs de l'essai transmédia World Brain. Invitée d'honneur : Détroit, ville symbole de la croissance industrielle jusqu'à sa faillite en 2013, transformée depuis en ruche pour industries créatives. L'occasion pour la biennale de « partager l'expérience d'une ville résiliente » en consacrant trois expositions aux designers de la cité du Michigan. Côté makers, l'appel à contributions est toujours ouvert pour l'exposition Tiers-lieu, fork the world, troisième volet du cycle « Design-moi un tiers-lieu » initié par des fablabs et autres espaces ouverts de la région : Open Factory (Saint-Etienne), la maison Jules Verne (Aurec-sur-Loire) et la Myne (Villeurbanne).

Tout le programme sur le site de la biennale

10 > 19 mars

Austin

South by Southwest Festival

Ça va être difficile de faire aussi bien que pour son 30ème anniversaire, en 2016, quand le président Obama était venu prononcer l'un de ses discours enflammés sur le numérique. Du 10 au 19 mars se tiendra la 31ème édition du festival South by Southwest (SXSW) à Austin, Texas. L'événement déniche les talents émergents de la scène de la musique (SXSW Music), du cinéma (SXSW Film), des médias interactifs (SXSW Interactive) comme du stand-up (SXSW Comedy). En 2017, du côté « célébrités » en matière de nouvelles technologies, on a repéré la conf' de Vint Cerf, l'évangéliste de Google et l'un des fondateurs du Web, de Mary Lou Jepsen, cofondatrice de l'association One Laptop per Child, ou encore des sulfureux Ray et Amy Kurzweil, adeptes du transhumanisme à l'initiative de la Singularity University. Les biohackers seront à la fête avec la keynote de Jennifer Doudna, co-inventrice de l'outil d'édition du génome CRISPR­-Cas9.

A suivre également, l'Interactive Festival du 10 au 14 mars, qui décernera ses prix à l'innovation interactive. 65 finalistes y sont retenus dans 13 catégories, couvrant aussi bien le « 3-DIY innovant » que la réalité virtuelle ou la « sci-fi no longer » (littéralement, les projets qui démodent la SF).

Plus d'infos sur le site du South by Southwest Festival

22 > 25 mars 2017

Santiago (Chili)

Gosh 2017

La communauté pour le matériel libre et la science ouverte se donne rendez-vous en mars 2017 à Santiago, capitale du Chili, pour l'événement Gathering for Open Science Hardware (Gosh). Une cinquantaine de développeurs, utilisateurs et bricoleurs du domaine de l’Open Science Hardware s'étaient retrouvés en mars 2016 au Cern à Genève pour « construire et former la communauté Gosh », expliquait dans Makery Jenny Molloy, coordinatrice de la rencontre. L'édition 2017 entend continuer à « explorer la diversité des projets existants, à partager les meilleures pratiques et à identifier les besoins de ceux qui sont engagés à faire et utiliser le matériel libre à l'intérieur des institutions et au-delà ». Concrètement, des démos, des workshops (autour des questions de licences et de design) comme des séances de partage de compétences et de co-développement d’outils sont prévus. L'appel à participation est ouvert jusqu'au 9 décembre. Si toutes les bonnes volontés sont bienvenues, les organisateurs veulent grandir modestement et limiter le nombre de participants sous la centaine, en privilégiant les « femmes, personnes trans et non-conformes » (52%) et les « peuples de couleur, peuples indigènes et peuples du Sud global » (52%).

Plus d'infos sur le site de Gosh

25 > 27 mai

La Roche-sur-Yon (Vendée)

Coupe de France de robotique

Objectif Lune ! La 24ème édition de la coupe de France de robotique aura pour thème « Le village lunaire ». Un clin d’œil au projet Moon Village de l'Agence spatiale européenne, la première base habitée qui devrait voir le jour sur notre satellite d'ici une vingtaine d'années. Accueillie pour la deuxième fois consécutive à La Roche-sur-Yon, cette compétition de robotique amateure pilotée par l'association Planète Sciences met au défi près de 200 équipes de jeunes venant de clubs de robotique, de fablabs ou d'étudiants ingénieurs de moins de 30 ans. Ils devront imaginer des robots capables d'évoluer en milieu lunaire et de remplir des missions spécifiques : récolter du minerai, construire la base, rapatrier des modules depuis la Terre ou encore lancer des engins spatiaux vers Mars. Les matchs se dérouleront sur une aire de jeux reproduisant le relief de la Lune. A l'issue du tournoi, les finalistes seront qualifiés pour rencontrer leurs homologues internationaux lors de la finale d’Eurobot, le niveau européen de la compétition. Les projets peuvent être soumis jusqu'au 31 décembre. Comptez 150€ de frais de participation par équipe, hors adhésion à l'association (50€ par structure).

Plus d'infos sur le site de Planètes Sciences