Open Space Makers ouvre sa plateforme collaborative pour le spatial

La plateforme Open Space Makers permet d’intégrer des groupes projet. DR

Des semaines si ce n’est des mois qu’on l’attendait. L’association Open Space Makers, produit de l’initiative Fédération du Centre National d’Etudes Spatiales, vient de lancer sa plateforme collaborative dédiée au développement et à la démocratisation de projets spatiaux en open source. Encore en mode v1, et pour le moment seulement en français, elle permet déjà de trouver près de chez soi un lieu de fabrication collaborative qui développe des projets spatiaux ou de participer à des discussions de forums orientées projets. De nombreux adhérents y discutent déjà organisation de l’association, open badges, hyperloop miniature, nanosats open source, radioastronomie distribuée, rovers expérimentaux, fusées DIY, combinaisons spatiales et même étude de production de ressources pour une colonie martienne.

Lancée en juin 2017 au Bourget, l’initiative Fédération s’est donné comme objectif de faciliter le développement de projets open source pour le spatial dans les fablabs, makerspaces, hackerspaces et autres lieux de fabrique collaborative. L’initiative s’inscrit donc dans la politique adoptée par le Cnes depuis le rapport « Open Space : l’ouverture comme réponse aux défis de la filière spatiale » produit pour Matignon en juillet 2016 (on vous en parlait ici à l’occasion du tour de France Fédération) qui identifie le spatial comme un acteur méconnu de la révolution numérique et recommande « d’ouvrir le domaine spatial aux usages, aux applications, au digital avec la culture de prise de risques associée » et de « mieux partager la culture spatiale ».

Parallèlement au lancement de la plateforme, le Cnes a ainsi lancé le 26 septembre dernier, et devant près de 2500 personnes distribuées sur les sites de Paris, Toulouse et Kourou, un Trophée Fédération interne pour stimuler l’implication des équipes dans des projets collaboratifs. Et l’initiative Fédération rêve pour les années à venir de collaborations européenne et mondiale. Pourquoi en effet se limiter à des frontières nationales quand on parle d’espace ouvert ? Quoi qu’il en soit, il faut croire que la dynamique actuelle en France convainc, car il y a quelques jours, le 5 octobre, la Fédération Internationale d’Astronautique a annoncé à Bremen que la France accueillera en 2021 le 72ème Congrès International d’Astronautique à Paris avec pour thème « Space for @ll », l’espace pour tous, version digitale donc. Il n’y a plus qu’à espérer que les open space makers y trouvent leur place !

L’affiche de la candidature française. © DR

La plateforme Fédération – Open Space Makers.

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)