Mi-Mooc, mi-lab, la formule à succès de la formation à la fabrication numérique

Première session bilan du parcours «La fabrication numérique» à Télécom ParisTech en 2017. © Makery

C’est reparti ! Après avoir initié en 2017 la toute première formation hybride sur l’initiation à la fabrication numérique (dans les labs et en ligne), l’Institut Mines-Télécom (IMT) compte déjà 5.024 inscrits au Mooc « S’initier à la fabrication numérique » lancé en mars 2018, le premier des trois Mooc d’un parcours complet (qui comprend une session sur l’impression 3D et une autre sur « programmer un objet avec Arduino »).

L’an passé, l’IMT, Makery et MCD avaient créé avec succès cette formation hybride qui avait permis à une trentaine de demandeurs d’emploi franciliens de découvrir l’écosystème des fablabs, avec formation qualifiante aux pratiques de la fabrication numérique et aux méthodologies collaboratives, ainsi qu’à 9.674 personnes de suivre le Mooc. Des chiffres d’autant plus encourageants que le taux de complétion du Mooc s’élevait à 15% (largement supérieur à la moyenne de 5%).

Cette formation, soutenue par le département (ParisCode) et le conseil régional Ile-de-France, s’était déroulée dans des fablabs et makerspaces de la région parisienne (le Petit Fablab de Paris, Villette Makerz, Draft Ateliers et ICI Montreuil). Fin 2017, à l’issue du parcours des trois Moocs « La fabrication numérique », disponible en ligne gratuitement sur la plateforme France université numérique (FUN), quelque 31.852 personnes étaient inscrites.

Témoignage sur la formation hybride «Fabrication numérique» 2017:

Sur les 29 apprenants certifiés par l’IMT en 2017 qui ont suivi la formation en présentiel, la moitié ont poursuivi l’ensemble du parcours jusqu’à la fabrication d’objets connectés et certains ont même créé une entreprise.

L’IMT, à nouveau soutenu par la région, renouvelle l’expérience en 2018. Vingt-cinq apprenants, demandeurs d’emplois de plus de 45 ans issus d’univers professionnels divers (médias, commerce, artisanat, éducation, technique…) et désireux de se reconvertir dans l’open innovation, l’entrepreneuriat ou encore les tiers-lieux, entament cette semaine le deuxième module, « Imprimer en 3D » où il s’agira de modéliser un objet sur son ordinateur et réaliser sa production en pratique dans un fablab. Tandis que les participants au Mooc pourront suivre ledit module en ligne sur FUN.

L’IMT essaime le format sur le territoire francilien, en formant des fabmanagers franciliens (FacLab, EdFab, Villette Makerz, ICI Montreuil, HatLab) dans le but d’ouvrir cette formation hybride à 75 personnes pour l’hiver prochain. Cette troisième session sera ouverte à 45 demandeurs d’emploi de la région parisienne (avec accès gratuit) et à 30 personnes souhaitant engager leur Compte personnel de formation.

L’IMT s’emploie également à déployer le format en Bretagne et à l’international. Du 29 janvier au 2 février à Dakar (Sénégal), 15 (actuels ou futurs) fabmanagers africains francophones ont été formés pour encadrer et accueillir le programme dans leurs fablabs (on vous en parlait ici).

Retrouver les Mooc «S’initier à la fabrication numérique» et «Imprimer en 3D»

Plus d’infos: mooc@makery.info

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)