Un rapport pour faire de Paris une ville zéro carbone d’ici 2050

Les illustrations de Diane Berg dans le rapport du cabinet Elioth montrent un Paris vert et ludique en 2050. © Elioth

Comment la plus grande ville de France pourra-t-elle atteindre l’objectif zéro carbone d’ici 2050 ? Pour nourrir la stratégie parisienne de neutralité carbone de la capitale (engagée depuis la COP21 dans un Plan climat énergie), le cabinet Elioth (Egis Conseil, Quattrolibri et Mana) a remis le 23 mars à la Ville un rapport de 370 pages intitulé Paris change d’ère, dans lequel il présente sa contribution au débat : « Non pas une bible mais une caverne d’Ali Baba : une source foisonnante d’opportunités, de défis, de questionnements, d’innovations, de trajectoires, d’idées, de récits. »

Trajectoire du bilan carbone de 2004 à 2050 pour atteindre la neutralité carbone. © Elioth

Pour que Paris soit neutre en carbone d’ici trois décennies, la baisse des rejets de gaz carbonique devrait atteindre 50% en 2030 et 80% à l’horizon 2050. Pour y arriver, la transition énergétique doit accélérer l’adoption d’énergies plus propres, comme la géothermie, le solaire, l’éolien, le biométhane ou la valorisation des déchets urbains. Des alternatives au fret, la réduction des déchets et le recyclage sont également au centre des objectifs, qui évoquent la Fabcity et sa résilience. Justement, rappelle le rapport, « la Ville soutient notamment des ateliers de bricolage/réparation et autres fablabs », qui feront l’objet d’une relocalisation économique d’ici 2020 pour mettre en avant la production locale et le made in France.

Côté solaire et éolien, 20% des toits parisiens devraient être couverts de panneaux solaires en 2050, tandis que 50km2 de panneaux photovoltaïques et 3000 éoliennes seraient implantés en Ile-de-France. Le rapport préconise un plan de rénovation du parc immobilier, avec en priorité les habitats sociaux et les copropriétés, qui concernerait 75% des bâtiments. Côté constructions nouvelles, « dès leur conception, les bâtiments neufs sont pensés dans une logique “zéro déchet”, en privilégiant les matériaux biosourcés ». En préfiguration de ces objectifs sera inauguré en 2019 (on vous en parlait ici) le Wiki Village Factory (WVF) dans l’est parisien, un projet de village urbain zéro déchet, zéro carbone, destiné à devenir « le QG français de la ville résiliente ».

Enfin, l’alimentation et l’agriculture urbaine font également partie du bouquet de mesures. Le rapport envisage un objectif de « 33 hectares cultivés en 2020 » et une proportion de produits alimentaires locaux (local étant défini comme un rayon de 250km autour de la capitale) consommés par les Parisiens de l’ordre de 70% en 2030.

Lire le rapport «Paris change d’ère»

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)