L’Igem récompense le kit Moskito des étudiants pour l’Institut Pasteur

Le kit Moskito. © DR

Belle fournée pour les Frenchies. L’édition 2016 de la compétition internationale de biologie synthétique Igem (International Genetically Engineered Machine), lancée par le MIT en 2004, a décerné fin octobre à Boston quatre prix à l’équipe d’étudiants coordonnée par l’Institut Pasteur, dont la médaille d’or, pour l’invention du kit Moskito, un projet écolo anti-moustiques.

Une vingtaine d’étudiants en design, biologie et chimie (de l’ENSCI les Ateliers, l’ESPCI, Paris Sud, Paris Diderot…) ont ainsi travaillé à l’élaboration d’un kit bio-design innovant, qui agit contre les épidémies propagées par les moustiques à travers la planète. A l’intérieur, on trouve un patch de diagnostic d’infection (biodégradable), un piège à moustiques et une cartographie. Le piège est un astucieux stratagème. On remplit sa base avec de l’eau, puis on ajoute un sac qui émet des phéromones pour attirer les moustiques tigres. Le piège, géolocalisé et daté via un QR code, capture les insectes… Grâce au QR code, des experts peuvent scanner les résultats quelques jours plus tard.

Sur le même sujet, lire aussi notre article sur la compétition Igem 


L’identification du piège avec le QR code. © DR

L’équipe a enfin mis au point un système de cartographie qui permet de connaître en temps réel les zones infestées de moustiques. Le kit Moskito pourrait ainsi aider à la prévention des zones à risque tout en réduisant le recours aux insecticides très polluants.

En savoir plus sur le kit Moskito