Bouquet de paysages interactifs sur l’île japonaise d’Odaiba

«Wander through the Crystal Universe», l’expérience interactive exposée à Odaiba. © Teamlab

Installations monumentales à base de LEDs signées du collectif japonais Teamlab sur l’île artificielle d’Odaiba, poumon du divertissement des Tokyoïtes. Dans le cadre du festival Odaiba Minna no Yume-Tairiku 2016 «A World of Wonders!» jusqu’au 31 août, le collectif d’artistes présente DMM Planets Art, une exposition monumentale sur près de 3000 m2. Une série d’expérimentations interactives et participatives, hautement spectaculaires, qui joue avec les codes des nouveaux médias et de l’imagerie traditionnelle nippone.

L’expérience commence par Wander through the Crystal Universe, installation composée de 330 000 points lumineux qui forment une sculpture lumineuse de 4 600 LEDs, ambitieuse allégorie de l’univers. Chacune des particules est programmée pour être en interaction avec les visiteurs. Lorsque l’un d’eux se déplace, ou ajoute un composant depuis une application dédiée sur son smartphone, le paysage de cristal se transforme.

 

Avec Floating in the Falling Universe of Flowers, sous un dôme géant, c’est une métaphore du cycle de croissance des végétaux qui se présente comme un kaléïdoscope de près de 10 millions de fleurs numériques évoluant en temps réel. Les visiteurs participent activement à la vie de l’écosystème en ajoutant où bon leur semble des papillons, depuis l’application mobile.

«Floating in the Universe of Flowers». © Teamlab

Dans la troisième installation de Teamlab, Drawing on the Water Surface Created by the Dance of Koi and People, un programme informatique produit en temps réel un paysage aquatique multicolore et sensoriel. Les visiteurs peuvent « marcher sur l’eau » et observer des projections de carpes koï… L’expérience multimédia est aussi tactile : chaque fois qu’ils « touchent » un poisson, celui-ci se transforme en fleur.

«Drawing on the Water Surface Created by the Dance of Koi and People». © Teamlab

La dernière installation, Soft Black Hole – Your Body Becomes a Space that Influences Another Body, pousse plus loin encore le voyage kinesthésique. En arrivant dans la pièce soyeuse, les visiteurs découvrent que le poids de leur corps modifie instantanément la scénographie : la pièce s’adapte à leur morphologie, et devient de plus en plus moelleuse à leur contact.

«Soft Black Hole – Your Body becomes a Space That Influences Another Body». © Teamlab

Intrigués ? Teamlab présentera du 20 au 24 septembre une autre de ses installations, World Unleashed and then Connecting, au salon Maison & Objet à Villepinte.

 En savoir plus sur Teamlab et le festival de l’île d’Odaiba