L'installation «Invisible» dans l'espace anti-surveillance DiY d'«Extra fantômes» à la Gaîté lyrique. © Makery

Comment effacer son ADN pour rester anonyme

Commentaires

  • Moulin

    Intéressant, mais la démarche de cette artiste semble un peut naïve tout de même. Elle n’explore qu’un seul scénario d’usage pour contrer la surveillance biologique, qui n’est pas le risque, ni la problématique la plus importante ou désastreuse pour un individu. Il serait intéressant d’aller plus loin et de présenter une réflexion plus pousser sur les risques d’usurpation d’identité sur une scène de crime. Un problème autrement plus risqué et plus destructeur pour des individus impliqués dans une affaire criminelle. Que faire lorsqu’un criminel remplace sont ADN sur une scène de crime par la notre, quand l’on sait le poids que représente la preuve d’une trace ADN dans une affaire criminelle ?

  • MOI

    Attention, car cela pourrait donner des idées à des personnes mal intentionnés.
    Hé oui.