Ségolène Royal lance un appel à projets pour la croissance verte

Emmanuel Macron et Ségolène Royal au ministère de l’Écologie mardi 9 février. © Nicolas Barrial

Après la French Tech, place à la Green Tech! Mardi 9 février, Ségolène Royal et Emmanuel Macron ont lancé un appel à projets et annoncé la création d’un incubateur de start-ups pour accompagner la transition écologique. Les deux ministres se sont d’ailleurs félicités de leur marathon californien démarré début janvier au CES Las Vegas au cours duquel ils ont défendu les mérites de la tech made in France, avant d’évoquer le dynamisme des start-ups françaises implantées dans la Silicon Valley. Ségolène Royal entend bien profiter de cette vivacité pour la mettre au profit du développement de nouveaux services pour les citoyens dans les domaines d’attribution de son ministère : maîtrise individuelle de la consommation d’énergie, énergies renouvelables, transports propres, biodiversité, économie circulaire.

La ministre de l’Ecologie a invité au développement d’applications, d’objets connectés ou de technologies innovantes qui seront soutenus au sein d’un incubateur de start-ups : 50 projets seront financés à hauteur de 150 000 €, 500 000 € supplémentaires iront aux plus prometteurs. A titre d’exemple, elle a évoqué un système participatif d’alerte en cas de catastrophe naturelle, un calculateur individuel du volume des déchets pour l’optimisation de la collecte, un atlas de la biodiversité constitué grâce à la science participative ou encore le développement du compteur intelligent, qui ouvrira une série de hackathons organisés par le ministère. 

Enfin, l’accent a été mis sur la valorisation des données qui ont récemment fait l’objet d’une libéralisation de la part des pouvoirs publics, afin qu’elles soient exploitées « au profit de la transparence et de la création de nouveaux services ». Pour mettre les développeurs en appétit, Ségolène Royal a tenu à préciser : « Mon ministère compte plus de dix millions de données. »

On imagine que les développeurs ont besoin de croiser les données bien au-delà de celles du ministère de l’Ecologie (Transports, Ville, Economie, etc.). Reste à savoir si Ségolène Royal mettra en œuvre cet appel à projets. Le remaniement ministériel pourrait en effet avoir lieu jeudi 11 février.

En savoir plus sur l’appel à projets «Green Tech» 

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)