La Maker Faire Paris lance son appel aux makers

Quelles nouveautés pour l’édition 2016 de la Maker Faire Paris ? Cette foire à la bidouille née du réseau des Maker Faire (un événement mondial créé par le magazine américain Make) se tiendra du 30 avril au 1er mai, comme en 2015, au Parc des expositions, en parallèle à la Foire de Paris. Le 6 janvier, un meet-up au Fabclub à Paris lançait l’appel aux makers à remplir les 6 000 m2 d’expositions, conférences et ateliers prévus. 

Face à une soixantaine de makers et de curieux, Bertier Luyt, fondateur du Fabshop et organisateur de la Maker Faire Paris, affichait une belle ambition pour cette troisième édition parisienne qui se fixe comme objectif d’attirer quelque 400 makers exposants (et se félicite d’avoir déjà plus de pré-inscriptions qu’en 2015). L’an passé, la Maker Faire Paris avait fait le plein en attirant 35 000 visiteurs. 

Les organisateurs ont donné un petit aperçu de quelques projets de l’édition 2016 : les sculptures low poly du designer papier David Truong, la serre connectée Cool Co (dont on vous parlait ici), le DiY du collectif Toys Fab ou encore Imprimator, une imprimante DiY à base de pinces à linge. La tendance serait-elle au low tech ? Selon les organisateurs, l’accent sera surtout mis sur des propositions qui savent faire participer le public. Mais l’impression 3D n’est pas en reste : l’acousticienne Pauline Eveno a montré ses becs de saxophone personnalisés et Bad Marvel, artiste et consultant Techshop, ses créations 3D.


La serre connectée Cool Co était au meet-up du Fabclub. © Nicolas Barrial

Bad Marvel présentait ses créations en impression 3D. © Nicolas Barrial

L’appel à projets pour Maker Faire Paris 2016, c’est ici