Zano, le plus gros crash du crowdfunding (capture écran). © DR

Après le crash de Zano, le crowdfunding à l’ère du «bad buzz»

Commentaires

  • Robert Laffont

    « Il va falloir adapter notre communication et être pédagogique », être pédagogue serait français là ça fait saigner mes yeux.