Le Fairphone arrive en France auréolé d’un prix des Nations unies

Le Fairphone, ce smartphone équitable et durable de conception hollandaise, a doublement profité de la Conférence des parties sur le changement climatique : le 9 décembre, au Centre commercial, boutique branchée à Paris 10ème, était lancé sur le marché français le Fairphone 2 (en précommande, livraison pour janvier). Le lendemain, son fondateur Bas van Abel recevait le prix Élan pour le changement organisé par le secrétariat de l’ONU sur les changements climatiques. « Cette reconnaissance confère à Fairphone et à sa communauté la confiance nécessaire pour renforcer son mouvement pour une industrie électronique plus équitable », a déclaré Bas van Abel, son PDG.


L’éclaté du Fairphone 2 en vitrine au Centre commercial le 9 décembre. © Nicolas Barrial

En fin d’après-midi le 9 décembre, une foule se pressait autour des démonstrateurs au Centre commercial. Il ne s’agissait pas de faire tourner des applications sur l’écran 5 pouces full HD du téléphone, mais de démonter et remonter le Fairphone en un temps record. Le site iFixit, qui donne des notes en fonction de la réparabilité, a attribué au Fairphone 2 son score maximum. De fait, on peut remplacer chaque module en les détachant sans peine : caméra, haut-parleur, écran, etc.


Les amateurs du Fairphone mercredi attendront le 12 janvier pour jouer avec le leur. © Nicolas Barrial

« N’achetez pas un téléphone, rejoignez un mouvement », assure la communication soignée du Fairphone 2. « L’objectif est de créer un impact positif social et environnemental sur l’ensemble de la chaîne », rappellent les concepteurs. Par rapport à la première mouture qui s’est écoulée à quelque 60 000 exemplaires, les Néerlandais ont renforcé leur surveillance des pratiques sociales dans les usines de production en Chine, s’assurant de la représentation des ouvriers et de leur possibilité de travailler sur des projets personnels. Pour assainir les filières d’approvisionnement des minerais qui entrent dans la composition d’un smartphone, comme l’étain ou le tantale, ils disent avoir trouvé des mines qui n’alimentent pas les conflits régionaux.


Transparence des composants du Fairphone 2. © Nicolas Barrial

La transparence est aussi de mise pour le prix, qui décompte le montant consacré à l’investissement, le profit généré, etc. : à 535€, l’appareil sous Android est un peu mastoc et reste un peu cher. Le prix de la conscience tranquille ?

Le site Fairphone

La page de présentation des 16 initiatives climatiques primées par l’ONU