Rob Hopkins (à gauche) et le maire d'Ungersheim, un village alsacien en transition. © Nicolas Barrial

Rob Hopkins: «On n’a pas demandé la permission pour agir» sur le climat

Commentaires