Les arts électroniques survoltés à l’ISEA 2015

Le symposium ISEA (International Symposium on Electronic Arts), grand raout mondial des arts électroniques, démarre ce week end à Vancouver. L’événement, qui célèbre sa 21e édition en 2015, se déroule du 14 au 19 août sur le thème de la disruption pour décortiquer l’impact des phénomènes de rupture et de changements de paradigmes dans les esthétiques digitales.

Pour s’y retrouver dans cette vaste problématique, le symposium s’articule autour de huit sous-thèmes, parmi lesquels le glitch, l’art génératif, les nouvelles formes de textualité, mais aussi le prototypage rapide et la culture DiY au travers de leurs avatars que sont l’impression 3D, les réseaux de capteurs, les drones, les robots, le body-hacking ou encore le biofeedback.

Pendant 6 jours, 450 intervenants animeront workshops, tutoriels, études et conférences à la croisée des arts et de la science. Plus de 160 œuvres d’art numériques et installations seront exposées. Sans compter les performances, dont Hakanaï, une chorégraphie interactive en solo d’Adrien M et Claire B où tout se joue dans un cube fait d’images projetées. A noter : du beau monde côté délégation française avec Antoine Schmitt, David Guez ou encore Dominique Moulon, entre autres.

La performance chorégraphique interactive «Hakanaï» (extrait):

Tout le programme sur le site de l’ISEA