/ Actu Hugues Aubin (à g.), co-fondateur du LabFab de Rennes. © François Robin

Le LabFab de Rennes passe en mode étendu

Commentaires

  • Anca

    Très intéressant ! Vous comptez diffuser l’interview en intégral ?

    • Makery

      Bonjour,

      Nous n’avons pas l’intégralité du fichier son malheureusement.

  • Laurent Chicoineau

    Merci pour ces extraits d’ITW très intéressants! Bien d’accord avec l’idée du lab étendu versus des « forteresses » FabLab qui se regarderaient en chien de faïence sur un même territoire (comme ça se passe malheureusement dans de nombreux secteurs, y compris publics, y compris culturels). Hugues Aubin a raison de souligner l’importance de la formation et des fablab managers (au-delà des RH) dans les fablabs. Aussi, hybrider les fablabs à des structures déjà existantes (centres culturels, MJC, bibliothèque municipale ou universitaire, pépinière d’entreprise, etc.) me semble une meilleure voie de pérennisation plutôt que d’essayer de construire son fablab « contre le reste du monde ». Un fablab provoque nécessairement un changement de modèle économique de la structure « hôte » tout en développant le sien, une sorte de co-innovation ou co-évolution… C’est ce que nous expérimentons sur Grenoble à la Casemate, en hybridant Fablab et culture scientifique.

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)