La Minicut2D sur son stand à la dernière Maker Faire à Paris. © Makery

MiniCut2d, la découpe 2D pour tous made in France

Commentaires

  • Richard Timsit

    Un inventeur certes, mais d’un autre temps…

    Renaud n’est pas Emannuel (http://reprap.org/wiki/FoldaRap/fr) qui propose une fabuleuse imprimante 3D en Open Hardware utilisant un firmware en Open Source…
    Renaud n’est pas Serge (http://smartfriendz.com/fr/) qui propose une non moins fabuleuse imprimante 3D en Open Hardware utilisant le même firmware en Open Source…
    Ces deux projets évoluent merveilleusement bien grâce à la communauté des développeurs qui s^y investissent, même si les idées de départ étaient excellentes, comme celles de Renaud, l’ouverture engendre une amélioration des produits qui ne sont plus des marchandises.

    J’ai beaucoup de mal à croire à l’intérêt pédagogique d’un projet non ouvert !

    Alors, vraiment pour tous cette MiniCut2d ?

    • Makery

      Bonjour Richard,

      La MiniCut2D était sur GitHub depuis un an. C’est tout récemment que Renaud Iltis l’a retirée pour réfléchir à la meilleure licence pour sa découpeuse. Pourquoi ? Parce qu’il souhaite en vivre, parce qu’il aimerait encore développer la partie éducative de l’objet (donc du code simple… pour tous) et qu’il entend les arguments des pro-licence Creative Commons et des pro-licence GPL sans avoir tranché sur les bénéfices de l’une et de l’autre.

      A noter : le projet n’a pas tous ses plans et codes sur Github actuellement, mais la machine n’est pas physiquement fermée. En deux coups de tournevis n’importe quel utilisateur ouvre la machine et l’explore. Un point important pour Renault Iltis.

      A suivre, donc ! En tout cas, votre conclusion est vraiment étonnante: quel rapport entre l’intérêt pédagogique d’un projet et le fait qu’il soit ouvert ou « non ouvert » ? L’éducation numérique n’est pas de l’idéologie. Parfois, il est nécessaire de passer par des choses simples, des processus cadrés pour des interventions en milieu scolaire. La licence est-elle centrale ?

      • Richard Timsit

        Merci beaucoup de ces précisions.
        Vous avez raison de nuancer mes propos. Tout apparait fermé en allant sur les sites proposés.

        Quant à ma conclusion sur l’éducation numérique, il ne s’agit pas d’idéologie, mais d’une démarche essentielle. Oui la licence est centrale ! Oui elle conditionne la nature de l’objet mis en circulation. Elle peut transformer un outil en perpétuelle évolution en une banale marchandise. Massimo Banzi n’offre pas simplement un fabuleux circuit avec Arduino, il offre la possibilité de le comprendre et de le faire évoluer… l’utilisateur du circuit n’est plus un consommateur, il est invité à devenir un contributeur et on lui en donne les moyens.

  • Dakor jparie

    Salut,
    le code pilotant la minicut2d est desormais dispo sous license CECILL, compatible GPL.
    https://github.com/RenaudILTIS/MiniCut2d_Software

  • Hpm Laser

    La campagne de Crowfunding pour une machine encore moins cher et plus sécurisée !
    http://www.indiegogo.com/projects/minicut2d-first-2d-to-3d-machine-for-beginners