En Italie, un vieil homme en 3D vous regarde travailler et tout est décuplé

10% de productivité en plus grâce à cette figurine témoin de vos efforts. © TheFabLab

Une figurine 3D qui améliore votre productivité, c’est l’idée décalée du fablab milanais TheFabLab, devenue véritable phénomène national en Italie. Un vrai conte de Noël de l’impression 3D. Car la statuette qui s’écoule en centaines d’exemplaires à l’approche des fêtes a une bien jolie histoire. Dans le nord-est de l’Italie et particulièrement la région de Bologne, l’« Umarell » représente cette figure populaire du vieil homme qui, légèrement courbé vers l’avant, les mains jointes dans le dos et le regard jaugeur, observe les chantiers de construction. Et augmenterait la productivité des ouvriers ainsi observés. Transformée en figurine 3D de 14cm de haut, la figure matérialisée est devenue un succès commercial pour le fablab local.

La boîte contenant l’Umarell affiche la couleur : « La chose la plus difficile à faire est de travailler dur quand personne ne vous regarde ! Augmentez votre productivité avec votre Umarell personnel. Placez-le sur votre bureau et laissez-le veiller sur vous. » Il a suffi d’un post sur Facebook puis d’un article devenu viral du magazine Dailybest, « L’Umarell qui vous regarde travailler est le cadeau de Noël ultime », pour que l’information se répande dans les médias nationaux et que les achats affluent. Pour faire face à la demande inattendue, l’équipe du fablab milanais passe de 4 à 20 imprimantes 3D et travaille jusqu’à des heures tardives dans « l’Umarellificio », l’usine improvisée pour pourvoir aux commandes (18€ la figurine).

L’Umarellificio, l’usine à Umarell, produits à la chaîne. © TheFabLab

Si le grand public découvre le projet fin novembre, l’Umarell miniature a été imaginé au printemps par son concepteur Bernardo Gamucci. Alors qu’il travaillait sur un projet pour un cabinet d’architectes et préparait des maquettes 3D de bâtiments, il les assortit de personnages 3D à l’échelle. Lentement, son bureau se remplit de figurines qui semblaient le regarder. Bernardo Gamucci s’est alors demandé à quel point sa productivité s’améliorerait si quelqu’un l’observait travailler toute la journée. De là est née l’analogie avec les Umarell passant leurs journées à observer la progression du chantier en cours – et qui, dit-on, ont un effet positif sur la productivité.

Observateur attentif anti-procrastination. © TheFabLab

Au-delà de la figure populaire de l’Umarell, théorisée par l’écrivain blogueur Danilo Masotti, l’histoire du succès de la figurine 3D milanaise invite à repenser l’histoire de la chaîne de production du design, selon l’un des cofondateurs de TheFabLab. Dans un article publié sur la version italienne de Wired, Massimo Temporelli écrit : « Voici notre histoire, où les idées, le prototypage rapide, l’impression 3D mais surtout les êtres humains prêts à réagir rapidement à une situation inattendue ont été les protagonistes d’une aventure incroyable qu’aucun Umarell n’oserait critiquer. »

L’Umarell 3D sur le site de TheFabLab

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)