Le b.a.-ba du dépôt de brevet expliqué par l’Ecole des chartes

Les chartistes font de la pédagogie en ligne pour comprendre les brevets. © DR

Breveter une invention, un parcours du combattant ? La vénérable Ecole nationale des chartes, qui forme d’habitude d’éminents historiens médiévistes et autres archivistes paléographes, se lance dans le décryptage du dépôt de brevets avec un tutoriel multimédia mis en ligne fin janvier.

Protection des innovations, recherche d’antériorité, constitution du dossier… cette formation en 10 modules gratuite et en accès libre propose de guider étudiants, chercheurs et ingénieurs dans les méandres de la propriété industrielle pour comprendre comment déposer un brevet d’invention en bonne et due forme, un document technico-juridique particulièrement byzantin. L’idée ? Développer une culture « brevet » dans le monde des chercheurs, pas toujours à l’aise dès qu’il s’agit de se confronter aux applications industrielles de leurs trouvailles : seuls 10 à 20 % de leurs dépôts donnent lieu à des transferts de technologie vers les entreprises.

Le présentation du tutoriel:

Composé de courtes vidéos et de témoignages d’experts, chaque module comprend des exercices de validation des connaissances, des QCM et des travaux pratiques, comme par exemple la simulation de recherche de brevets sur des bases de données. 

Bien qu’initialement conçu pour les labos de recherche, ce tutoriel a été adapté pour les start-ups et trouvera son utilité pour les makers qui cherchent à protéger leurs protos. Les cours sont animés par Manuel Durand-Barthez, formateur en sciences de l’information à l’Urfist (unité régionale de formation à l’information scientifique et technique), le service inter-académique destiné à développer l’usage de l’information scientifique et technique dans l’enseignement supérieur qui a réalisé ce tuto. 

Le site du tutoriel