Un écho-stéthoscope sans fil autorisé sur le marché américain

La sonde Clarius transmet l’image échographique à un smartphone. © Clarius Mobile Health

Le monde de l’échographie vit décidément une révolution. Pendant que l’équipe de l’association Echopen à Paris travaille d’arrache-pied pour créer le premier écho-stéthoscope open source, les Canadiens de Clarius Mobile Health ont reçu le 14 décembre 2016 l’agrément de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour la vente de leur écho-stéthoscope sans fil.

Clarius Mobile Health, une entreprise de e-santé basée à Vancouver, avait lancé en mars 2016 son système de sonde échographique fonctionnant avec n’importe quel type de tablette ou smartphone (Android ou iOS). L’ouverture du marché américain conforte le projet et ses débouchés commerciaux. L’entreprise espère pouvoir livrer ses premiers appareils d’ici quelques mois.

Le système, qui transmet sans fil l’image ultra-son au smartphone fonctionnant avec l’application Clarius dédiée, se décline en deux versions. Le Clarius C3 est conçu pour examiner l’abdomen et les poumons. Et le Clarius L7 permettra de guider les procédures et visualiser les structures superficielles. Les appareils préfigurent de nombreux usages comme la médecine d’urgence ou le diagnostic rapide sur site lors d’un accident.

Les appareils C3 et L7 sont vendus 6 900$ et 9 900$ (6 651€ et 9 543€). Un coup encore prohibitif pour les zones économiques émergentes. De quoi motiver nos cliniciens hackers d’Echopen qui souhaitent ouvrir la technologie et faire tomber le coût de ce type d’appareil à une centaine d’euros.

Présentation de l’écho-stéthoscope Clarius (en anglais):

En savoir plus sur Clarius Mobile Health