Initiation à la fabrication numérique: Makery en formation!

Anne-Cécile Worms, directrice de la publication de Makery (à g.) lors de la présentation des lauréats de Paris Code le 25 novembre. © DR

Ça y est ! Après son site, son medialab et ses événements, le média des labs va porter la bonne parole des makers sur le terrain de la formation. A la fois lauréate de Paris Code et d’un appel à projets de la région Ile-de-France, la formation d’initiation à la fabrication numérique, imaginée par Makery a été conçue avec l’Institut Mines-Télécom, en collaboration avec MCD.

Basé sur « l’apprentissage par le faire », ce parcours accessible aux novices du numérique permettra de découvrir l’univers des fablabs et les vertus du prototypage rapide en articulant Mooc (Massive open online course, ces cours à suivre en ligne), ateliers pratiques et stages d’immersion dans des fablabs franciliens. Ce que dans le jargon, on appelle du blended learning (apprentissage mixte ou hybride).

Une formation hybride, modulaire et certifiante

La formation, composée de modules certifiés par l’Institut Mines-Télécom, repose sur l’acquisition de compétences en code informatique, électronique de base, modélisation informatique 2D et 3D et utilisation de machines outils. Mais pas seulement. L’accent sera également mis sur le management des fablabs et les méthodologies de prototypage. On y parlera donc itération, do-ocratie, co-making, open innovation, documentation des projets, écosystème des labs ou encore entrepreneuriat. Car l’objectif est bien de donner de l’agilité professionnelle aux apprenants grâce aux (bonnes) pratiques issues des fablabs, et non pas de former des fabmanagers.

Arthur Baude, présenteur-maker du futur module de formation Arduino (pilote). © DR

Côté Mooc, les modules de formation seront constitués par des tutos filmés et des mini-vidéos sur les fablabs, des cours écrits, des exercices, des QCM, des TP, un forum et un wiki, l’idée étant de mettre tout ça en pratique pendant des ateliers collectifs. Côté labs, le réseau Fab&co, association professionnelle regroupant des fablabs industriels, est prêt à accueillir les futurs stagiaires.

Aux manettes des contenus pédagogiques, Baptiste Gaultier, enseignant et ingénieur à l’Institut Mines-Télécom Bretagne qui avait œuvré au tout premier Mooc francophone consacré à la fabrication numérique en 2014. Un franc succès puisque 11 000 personnes étaient devenues accros.

Pas de précipitation pour les inscriptions, le démarrage est prévu pour la fin du 2ème trimestre 2017. Le Mooc sera accessible au plus grand nombre, mais les ateliers pratiques et les stages seront, dans un premier temps, limités à 30 demandeurs d’emploi à Paris et en région parisienne. Stay tuned !