A l'écoute de la découpe laser du Woma. © Jean-Philippe Renoult

Makesound, par Jean-Philippe Renoult: la découpe laser

Voilà le premier opus de la série «Makesound», une création sonore de l’artiste Jean-Philippe Renoult pour Makery. Le son des machines des makers, réalisé en binaural pour une immersion 3D au cœur de la machine. A écouter au casque.

Jean-Philippe Renoult est artiste sonore, adepte du field recording, une technique de captation sonore « in vivo » (les oiseaux, les villes, l’environnement…, tout y passe) sur lequel il applique ses créations, qu’il s’agisse de simples boucles audio (sa série des Tag Audio Loops) ou de variations dronesques qui viennent modifier notre environnement sonore.

Jean-Philippe propose de chroniquer pour Makery le son des machines des makers. Une immersion par l’enregistrement binaural (c’est-à-dire, pour les profanes, qui passe d’une oreille à l’autre), pour augmenter l’impression physique d’être avec et autour de la machine, avec les makers et les bricoleurs des fablabs. 

« Cette immersion sonore en 3D ouvre pas mal de potentiels, explique Jean-Philippe Renoult. Elle me permet de rester centré sur le sujet (une machine, une action), tout en offrant une liberté de mouvement sonore, un effet psychoacoustique plus vrai – ou plus faux – que nature. »

Cette création est à écouter de préférence au casque « qui favorise le meilleur rendu de cet effet », ajoute l’artiste, qui précise : « Ça n’empêche pas une écoute sur des speakers normaux, mais l’effet est moins saisissant. »

Pour ce premier opus, voici donc la découpe laser du Woma à Paris… Les deux voix sont celles d’Alexandre (Woma) et d’Olivia, une ébéniste venue travailler en finesse une marqueterie sur bois.