Light graffiti à POC21, où une centaine de makers prototypent des solutions durables pour le climat. © CC-Ophelia Noor

Ma journée d’éco-hackeuse à POC21

Commentaires

  • Chris Nahon

    L’article est sympa mais n’est pas concrêt concernant l’apport en invention. Il décrit parfaitement la bonne ambiance et le comportement responsable, ce qui donne une sensation de vacances autour d’atelier de fabrication plus que de productivité révolutionaire. J’imagine qu’il est encore tot pour voir des produit fini mais j’aimerais lire leurs ambitions. Quoi qu’il en soit, Merci pour cette article !