Éléments de WikiHouse. © WikiHouse

Quand l’architecture open source convoque le «modèle Ikea»

Commentaires

  • Leo

    N’y avait il pas autre chose a écrire de ce meet-up que de l’utiliser pour dénoncer IKEA sur la moitié de l’article? Surtout que vous n’expliquez pas concrêtement de quel aspect d’IKEA les makers parlent. L’ont il cité pour son aspect économique et politique, ou pour son coté meuble en bois accessible à monter soi même, une référence que tout le monde saisi instantanément ? On ne sait pas…

  • takery

    Le Makery n’est pas composé des Makers, plutôt que des Takers. Le
    Makery s’en fiche des hackers, créateurs, artistes, à moins qu’ils ne
    parviennent à les utiliser pour créer une jolie vitrine. Le Makery n’est
    surtout pas au but non-lucratif, il n’est pas une entité de mécénat. Le
    Makery construit des apparences avec un but d’avancer dans la politique
    d’innovation et de l’exploitation des créateurs à Paris, pour tirer des
    subventions culturels et de l’espace donné gratuit sur le dos d’Emmaüs
    et 80 SDF. Le Makery est faux, ils font une bonne apparence pour
    tromper les optimistes et les naïfs dans la scène de partage et du
    mouvement Open Source. Les « community managers » sont sympas, mais
    restent simplement des pions. Faut boycotter… we’re gonna hand you your ass in a basket 🙂

  • takery

    Le Makery n’est pas composé des Makers, plutôt que des Takers. Le
    Makery s’en fiche des hackers, créateurs, artistes, à moins qu’ils ne
    parviennent à les utiliser pour créer une jolie vitrine. Le Makery n’est
    surtout pas au but non-lucratif, il n’est pas une entité de mécénat. Le
    Makery construit des apparences avec un but d’avancer dans la politique
    d’innovation et de l’exploitation des créateurs à Paris, pour tirer des
    subventions culturels et de l’espace donné gratuit sur le dos d’Emmaüs
    et 80 SDF. Le Makery est faux, ils font une bonne apparence pour
    tromper les optimistes et les naïfs dans la scène de partage et du
    mouvement Open Source. Les « community managers » sont sympas, mais
    restent simplement des pions. Faut boycotter cet événement…