10 octobre > 10 février

Paris

Open résidence La Paillasse

« Carte blanche pour développer vos idées les plus impertinentes et les plus audacieuses. » C’est ce que propose le biohacklab parisien la Paillasse pour la 3ème saison de son Open résidence, dont les candidatures sont ouvertes jusqu'au 15 septembre. « Liberté, inclusivité, antidisciplinarité et ouverture » sont les mots d’ordre de ce programme de résidence qui débute le 10 octobre pour quatre mois (extensibles à douze mois). A quoi ressemble une Open résidence à la Paillasse ? En gros, à la possibilité d'accéder à tous les espaces (bureaux, labo, atelier de prototypage rapide) du tiers-lieu parisien et à du mentoring, qu'on soit maker, chercheur, entrepreneur, étudiant, artiste ou créatif, pourvu qu'on présente un projet d’innovation durable (low-tech, innovation frugale) ou de bio-inspiration, autour de la santé, de l’environnement, de l’alimentation ou des matériaux. En contrepartie, les quinze résidents choisis participent cinq jours par mois à des « sessions de travail collaboratif et interdisciplinaire ». Parmi les projets développés lors des deux précédentes saisons, Ovaom, un dispositif électronique d'exploration du son à destination des personnes autistes, avait été présenté lors du festival Open Source Body de Makery en janvier 2018. Le bot conversationnel « Jamais seul » qui offre un suivi aux patients atteints d’un cancer, a aussi été mis au point pendant l’Open résidence, tout comme le projet « Faire-savoir », qui encourage le DiY et le réemploi des objets électroménagers du quotidien.

Plus d'infos sur l’Open résidence

6 octobre > 18 novembre

France, international

Fête de la science

« Développer l’esprit critique et promouvoir la démarche scientifique » sont les objectifs de la 27ème édition de la Fête de la science. Plus de 6.000 événements autour du thème des idées reçues sont prévus du 6 au 14 octobre en métropole, puis du 10 au 18 novembre en outre-mer et à l’international. Impossible de recenser les 2.500 lieux d’animations et quelque 90 parcours scientifiques proposés, mais voici quelques exemples pour vous faire une petite idée. La Cité des sciences et de l’industrie ouvre le bal à Paris le 5 octobre avec un « Cabaret de la science ». Dans le genre ludique, côté campus grenoblois (Saint-Martin d'Hères), le 13 octobre, le jeu à la Cluedo Nobel assassin propose à ses participants (de 18 à 25 ans) d'enquêter pour découvrir le meurtrier du favori du prix Nobel. La Casemate, fablab et CCSTI de Grenoble, est à l'origine d'un tas de propositions, dont le fablab nomade qui fera halte à la bibliothèque du Gua, ou la présentation des jeux vidéo créés lors des Scientific Game Jam 2017 et 2018. Dans le Tarn, le fablab de Carmaux veut présenter des machines pour la transition énergétique construites in situ, une éolienne, une mini-centrale marémotrice, une pile à hydrogène. Dans le Nord, le relais nature du parc de la Deûle met en place l'observatoire participatif « Oiseaux des jardins ». Dans le Biterrois, c'est « Opération Libre », soit 72h d'ateliers pour produire, collecter, traiter et diffuser de l'open data : dans les classes de CM2 le 12 octobre, au cours d'un éditathon Wikicépages (pour enrichir Wikipédia sur les cépages) le 13 octobre, et lors de conférences et ateliers Framasoft et OpenStreetMap le 14 octobre. A signaler aussi cet appel à projets de Sciences et Vie TV (en partenariat avec le festival Pariscience) sur le sujet « Objectif Lune », ouvert jusqu’au 16 septembre (15.000€ de budget de production pour le lauréat). Une carte de la Fête de la science est en ligne, pour personnaliser son parcours.

Plus d'infos sur la Fête de la science 2018

26 > 28 octobre

Cambridge (Etats-Unis)

Global Community Bio Summit 2018

La Community Biotechnology Initiative du MIT Media Lab organise son deuxième sommet international sur la biotechnologie communautaire du 26 au 28 octobre dans les locaux du MIT Media Lab à Cambridge, Massachusetts. Fort du succès de la première édition, le sommet se veut un espace de rencontres pour biologistes DiY, biohackers, biomakers et membres de biolabs associatifs, indépendants ou universitaires, qui souhaitent développer le mouvement DiYbio. Le Bio Summit s’intéresse aux questions de diversité et d'inclusion, au partage et à l’apprentissage, à la biosécurité, aux technologies habilitantes, au bioart et au biodesign. En 2017, le programme se partageait entre conférences, tables rondes, ateliers biomakers, plénières et débats, visites de labs et soirées festives. L’appel à participation est ouvert jusqu’au 23 juillet, la priorité est donnée aux praticiens actifs de la communauté et met l'accent sur la diversité géographique, culturelle, créative, ethnique et de genre.

En savoir plus sur l'appel à participation du Bio Summit