Une enquête pour inventorier les besoins en matériel ouvert pour la science

Andre Maia Chagas

André Maia Chagas, que Makery avait invité l’an dernier pour Open Source Body, est depuis l’été 2018 l’un des 25 « fellows » de la Fondation Mozilla sur la science ouverte et la politique des technologies, ainsi que de l’Open Science Fellows Program FreiesWissen en Allemagne. A travers cet engagement, il souhaite promouvoir la science ouverte en construisant du matériel scientifique à la fois économique, mais performant, en suivant le paradigme Open Hardware. Pour mener cela à bien, Chagas lance aujourd’hui une enquête en ligne en collaboration avec le laboratoire du professeur Baden à l’Université de Sussex, au Royaume-Uni, où ils ont déjà construit du matériel scientifique ouvert et enseigné à d’autres comment faire de même à travers l’initiative Trend in Africa.

Leur objectif est de comprendre les besoins actuels en outils pour la recherche scientifique auxquels les solutions alternatives de matériel ouvert ne répondent pas encore. L’enquête souhaite identifier quels types d’outils les scientifiques utiliseraient particulièrement s’il existait des solutions DIY à très bas coût. Il s‘agit bien évidemment de les construire ensuite.

La participation à l’enquête leur permettra de développer une série de tutoriels en ligne sur la construction d’équipements abordables. Cela les aidera également à identifier les opportunités pour la création d’équipements distribués sous des licences ouvertes / permissives. Sous ces types de licences, l’équipement créé peut être utilisé, modifié, copié et amélioré pour les nouveaux cas d’utilisation.

L’enquête est anonyme. Toutes les données personnelles collectées resteront confidentielles et ne seront pas transmises à des tiers. Une fois la collecte de données terminée, toutes les réponses ne permettant pas l’identification personnelle de ceux ayant répondu seront disponibles sur GitHub. André Maia Chagas pense que le partage de cette information est le meilleur moyen de responsabiliser le tout un chacun et de leur permettre de développer leurs outils dans l’intérêt du bien public.

Pour répondre à l’enquête, c’est ici (en anglais, espagnol, allemand ou portugais).

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)