Une pergola XXL imprimée en 3D à la Biennale de Venise

«Cloud Pergola», au pavillon croate à la Biennale d’architecture de Venise. © Foam

Entre architecture, art et robotique, les frontières sont minces. Parmi les pièces présentées à la 16ème Biennale internationale d’architecture de Venise, le pavillon croate a joué la carte de la fabrication additive avec Cloud Pergola / The Architecture of Hospitality. Exposée depuis le 26 mai et inspirée de la formation des nuages, la pergola de 57m2 et 3,3m de hauteur s’impose comme l’une des plus importantes structures imprimées en 3D par des robots.

300kg de plastique biodégradable

Côté gros ouvrages en 3D, on se souvient du premier pont en acier à Amsterdam mis au point par la société MX3D, gagnante du Starts Prize 2018, ou encore du projet nantais Yhnova, une maison réalisée en mousse expansive et béton. Pour Cloud Pergola, ni acier, ni béton, mais 300kg de plastique biodégradable constituent une structure aérée filtrant la lumière. L’architecte croate Alisa Andrasek est à l’origine du design de la structure, qui a été conçue à Londres par l’entreprise AI Build, spécialiste en technologies d’intelligence artificielle et robotique pour la fabrication additive à grande échelle.

La pergola, élément architectural emblématique de la Méditerranée, est accompagnée d’une ambiance sonore pour augmenter l’immersion du visiteur. Foam, laboratoire européen transdisciplinaire, à la croisée « de l’art, de la science, de la nature et de la vie quotidienne », a contribué à la création d’un climat méditerranéen et convivial via le paysage sonore Ephemeral Garden, constitué d’enregistrements de terrain (marchés, forêts).

«Cloud Pergola / The Architecture of Hospitality», pavillon croate de la Biennale d’architecture de Venise, jusqu’au 25 novembre

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)