Pour faire un scanner cérébral, il suffira d’un casque

Le prototype du scanner portable. © Wellcome Trust

Des chercheurs britanniques ont mis au point un scanner portable, sous forme d’un casque imprimé en 3D sur lequel sont montés des capteurs miniatures capables de détecter le champ magnétique généré par le cerveau. Ce prototype de scanner portable permet de réaliser une imagerie cérébrale de personnes en mouvement et a été testé sur des sujets en train de boire du thé ou de jouer à la balle, rapporte Science Daily.

Jusqu’à présent, la technique de magnétoencéphalographie (MEG) n’était accessible que par le biais d’une machine de près d’une demi-tonne dans laquelle le sujet doit rester parfaitement immobile. Les chercheurs du centre d’imagerie de l’université de Nottingham et du Wellcome Trust Centre pour l’imagerie cérébrale de l’University College de Londres (UCL) espèrent ainsi pouvoir rendre la technique accessible aux enfants et personnes atteintes de troubles neurodégénératifs comme la maladie de Parkinson. Ce prototype de scanner pourrait également permettre d’observer des évènements neurologiques ponctuels comme des crises d’épilepsie et le comportement du cerveau dans des situations sociales courantes, comme une discussion.

La fabrication du prototype a été rendue possible grâce à des capteurs quantiques, montés sur un casque imprimé en 3D personnalisable. Les capteurs sont placés directement en contact avec le crâne du patient, rendant le système plus précis que la technique MEG existante.

Les chercheurs travaillent désormais au développement de nouveaux styles de casque qui pourraient être portés par des bébés et des enfants.

Pour en savoir plus, l’étude publiée par «Nature»

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)