Réinventer l’info au futur Tank Media, première étape

A la réunion de lancement de concertation du futur Tank Media. © DR

On était à la première session du Tank à Paris le 27 juillet pour imaginer la future « maison des médias » d’une nouvelle génération de l’info en ligne. La soirée à l’ambiance très design thinking était organisée par l’espace de coworking parisien qui prévoit de dédier un nouvel espace de 1800m2 près de Bastille « qui rassemble, fédère, énergise, connecte, facilite l’entraide de cette nouvelle génération qui a soif de créer les médias d’aujourd’hui ».

A l’initiative, une poignée d’entrepreneurs et représentants de l’économie numérique, dont Nicolas Vanbremeersch, fondateur du Tank et président de Spintank, qui s’est fait connaître à l’ère des blogueurs politiques sous le pseudo de Versac, et Mathieu Maire du Poset, qui passa par Ulule et Marianne versant numérique.

Près de 80 personnes, habitués du Tank ou curieux, ont participé à cette mise en bouche d’un lieu qui proposera à partir du printemps 2018 un incubateur, un espace de coworking pour 150 à 200 personnes, des bootcamps « pour tester ses idées, accélérer ses projets », du matériel partagé, des conférences ainsi que des formations.

Après la présentation du projet, tout le monde s’est réparti en cinq tables rondes pour réfléchir à la programmation du lieu, la formation, l’incubation, les équipements et la façon de construire la communauté. Le tout avec Post-it et petites fiches disposées sur les tables en guise de support pour la réflexion collective. Ça discute, ça se contredit, ça se complète jusqu’à la présentation des contributions de chaque groupe.

À l’heure des fake news, de l’infobésité, d’une défiance accrue envers les grands groupes de presse et de choix de modèles économiques contestables pour une partie de ces derniers, bien des choses sont à réinventer dans le monde de l’information… D’autres « apéros sessions » sont prévues d’ici l’ouverture pour répondre à tous ces défis.

En savoir plus en lisant le bilan de ce premier atelier et rejoindre le groupe Facebook des «amis du Tank Media»