Architecture: les champignons, c’est du béton!

Structure solidifiée en «saucisses de champignons». © Mandin Earth

Les champignons comme alternative écolo aux méthodes de construction habituelles, c’est ce que propose Aleksi Vesaluoma, étudiant à l’université de Brunel à Londres et membre du collectif Mandin. Dans son projet Grown Structures, en collaboration avec l’entreprise d’architecture Astudio, il a développé un environnement architectural basé sur l’utilisation du mycélium.

Installation au Design Showcase du Made in Brunel en juin 2017. © Mandin Earth

Ce biomatériau filamenteux issu de la partie racinaire du champignon permet en effet de réaliser des structures à la fois solides, durables et respectueuses de la nature. Aleksi Vesaluoma a donc travaillé sur une technique mélangeant carton et mycélium, dans des « saucisses de champignons », c’est-à-dire des tubes réalisés grâce à un bandage en coton.

Les champignons qui poussent sur la structure sont comestibles. © Mandin Earth

Ces tubes, une fois positionnés sur leur structure, demeurent pendant quatre semaines dans une serre ventilée, ce qui leur permet de se solidifier et se lier entre eux. Exposée du 15 au 18 juin 2017 au Design Showcase du Made in Brunel, dans le cadre du London Festival of Architecture, cette première démonstration d’une « approche de fabrication alternative », comme l’explique à Makery Aleksi Vesaluoma, pourrait être renouvelée à l’occasion de festivals ou d’événements, voire dans un restaurant pop-up puisque, bénéfice non négligeable, les champignons poussant sur ces structures sont comestibles ! Le jeune architecte né en Finlande en est persuadé : « Nous créons trop souvent de nouveaux produits pour résoudre de nouveaux problèmes, alors que nous devrions plutôt nous concentrer sur le réexamen des méthodes de production. »

Si vous aussi, vous voulez développer des modèles architecturaux à base de mycélium, commencez avec ce tuto ou suivez notre Bricole It Yourself du champignon !

En savoir plus sur le site de Mandin