Mobile Labo, les «petits débrouillards» du Togo

Mobile Labo à la Mini Maker Faire de Lomé les 26 et 27 mai. © Caroline Grellier

A la Lomé Mini Maker Faire fin mai, on a repéré le stand de Mobile Labo, qui a séduit petits et grands avec ses expériences scientifiques comme la détection de présence d’amidon, la réalisation de maquettes de bâtiments en contreplaqué, ou encore ses petits jeux électroniques à tester.

Depuis 2014, l’équipe d’animateurs scientifiques de Mobile Labo, menée par Dodzi Aglago, prof de maths et physique-chimie au collège, sillonne le Togo d’école en école pour proposer des expériences en complément des cours. Le plus souvent, faute de moyens pour réaliser des travaux pratiques et apprendre par l’expérimentation, les formations restent très théoriques dans l’un des plus petits pays africains. Plus de 300 établissements scolaires togolais ont déjà fait appel à ces makers fous de science. Et la demande croît : chimie, physique, génie civil, géologie, biologie, informatique, architecture, médecine… le champ des matières est vaste pour la vingtaine de passionnés qui composent ce laboratoire mobile évoquant les Petits débrouillards en France.

Bricoleurs aguerris, les scientifiques de Mobile Labo conçoivent et fabriquent eux-mêmes les supports de leurs expérimentations. En médecine par exemple, l’achat de maquettes toutes prêtes pour expliquer le système nerveux demeure trop onéreux pour les établissements togolais. Mobile Labo propose ses supports faits maison, un peu à la C’est pas sorcier !

Prochaine étape ? L’acquisition d’une voiture ou d’un petit bus pour faciliter les déplacements de l’équipe, promouvoir davantage la science et démocratiser l’apprentissage par le faire en Afrique.

Pour contacter Mobile Labo

par Caroline Grellier, correspondante au Togo

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)