L’exposition japonaise qui se contrôle à distance

Dans «Avatars», les objets sont pilotés à distance (capture écran). © DR

Les artistes japonais So Kanno et Yamaguchi Takahiro proposent de prendre le contrôle depuis le Web d’objets présents dans une installation au Japon. Leur installation Avatars a été coréalisée avec le Centre d’arts et médias de Yamaguchi, l’Ycam, qui accueille l’exposition Vanishing Mesh jusqu’au 14 mai. Les seize objets en question sont plutôt hétéroclites : un téléphone, un cône de chantier, un ventilateur, une plante, etc.

Tous équipés d’un microcontrôleur et d’une caméra, ils servent d’avatar à l’internaute connecté à distance pour interagir avec les visiteurs de l’exposition. Certains objets sont simplement montés sur roulettes et leur mode d’expression varie suivant leur nature : le ventilateur peut s’approcher d’un visiteur et faire varier sa ventilation ou le projecteur éclairer une personne en particulier. Une manière de questionner les « nouvelles relations qui émergent lorsque des objets inorganiques et non autonomes se transforment en personnes qui agissent et perçoivent le monde selon leurs propres intentions », explique le centre d’art.

Pour choisir un avatar, il suffit de se rendre à cette adresse en vérifiant les horaires d’ouverture de l’exposition sur le fuseau horaire japonais.

«Avatars», présentation de l’installation de So Kanno et Yamaguchi Takahiro:

Visiter l’exposition «Vanishing Mesh» à l’Ycam, le Centre d’arts et médias de Yamaguchi (Japon), jusqu’au 14 mai, ou/et piloter à distance l’installation «Avatars»