Les vacances codées des «Smart Kids» à la Paillasse

Anaïs découvre la spiruline, la «nourriture du futur». © Victor Didelot

Il n’y a pas que le ski ou le jeu vidéo pendant les vacances scolaires de février. La Paillasse, le biohacklab parisien, a organisé Le futur ? Fais-le toi-même !, une série d’ateliers et de mini-stages (accessibles entre 50€ et 120€) pour élargir son public aux 12-18 ans curieux ou intéressés par les technologies du monde de demain. Une trentaine de participant(e)s étaient présents sur 8 jours d’ateliers, avec au menu : de l’initiation à l’impression 3D, de la culture de spiruline, de la programmation Arduino et la fabrication d’une console de jeu portable. Makery y a promené son appareil photo.

Cap’tain spiru

Romain Tourte, maker résident à la Paillasse, est « cap’tain spiru » : après avoir présenté son projet Tamata Ocean, un voilier promis à la casse qu’il a retapé et prototypé en quête de solutions d’autonomie en mer, il explique aux enfants en quoi la spiruline, une microalgue utilisée comme complément alimentaire, pourrait devenir la « nourriture du futur ». Puis leur montre les étapes pour en prendre soin : mesure du pH et de la densité des contenants, préparation de la solution de culture pour nourrir les bactéries de la spiruline.

Les données sont collectées pour vérifier que la spiruline est en bonne forme. © Victor Didelot

Léonard Gaucher, ingénieur spécialiste de l’impression 3D (il a cofondé 3Dcelo), anime l’atelier d’initiation à l’impression additive. Le but ? Exposer les problématiques et le potentiel de l’impression 3D. Les makers en herbe vont créer un objet sur un logiciel de modélisation 3D et l’envoyer à l’imprimante. « C’est comme du coloriage, mais en 3D », dit Cléo.

Mélissa, Flora et Cléo (de g. à d.) vont non seulement découvrir l’imprimante 3D mais aussi l’utiliser. © Victor Didelot
Presque comme à l’école ! Léonard explique l’utilisation de supports pendant l’impression en 3D d’un objet. © Victor Didelot

François Jacob et Grégoire Simonnet sont les Fabriqueurs, une association de makers de Malakoff, qui proposent pour la première fois à la Paillasse de fabriquer une console de jeu portable avec le kit Kitco, conçu par François. Cet atelier a permis à nos apprentis makers de comprendre le fonctionnement des différents composants d’une console portable tout en les assemblant sur un circuit imprimé.

Arthur soude les dernières pins de sa console avant de vérifier qu’elle fonctionne. © Victor Didelot
Arthur observe Garance jouer avec sa console fraîchement conçue. © Victor Didelot

La Paillasse organisera d’autres ateliers pour les enfants pendant les vacances de Pâques (programmation à venir, à suivre sur leur page Facebook)

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)