Europe: près d’un million d’euros pour s’inspirer des makers

Fab Lab London, l’un des 10 partenaires du projet. © Fab Lab London

Les makers courtisés par les institutions en Europe et aux Etats-Unis. Le 1er janvier 2017 a débuté un programme de trois ans financé par la Commission européenne (CE) à hauteur de 984 865€ pour favoriser les échanges entre industriels, universités et communautés de makers afin de développer la fabrication et le design ouverts. Coordonné par l’université de Florence, en Italie, dans le cadre d’Erasmus +, le programme devrait permettre de créer « un cadre pour générer du savoir » et son transfert entre les trois pôles, est-il détaillé sur le site de la Commission

Le programme se déroule en trois temps : 
– Une recherche dans les fablabs pour déterminer les compétences et les processus d’apprentissage ; 
– Un co-design du programme par ses participants qui mettront en place un espace virtuel pour se retrouver, un prototype d’apprentissage et une méthodologie ;
– Un pilote pour mettre en place le programme dans les pays participants. 
Six pays participent à ce projet Erasmus+ : le Royaume-Uni, la Pologne, l’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne et même la Chine, à travers la prestigieuse université Tongji, à Shanghaï. La France, en revanche, n’en fait pas partie. 

Aux États-Unis, c’est plutôt vers la réalité virtuelle que l’on regarde. En novembre 2016, le département de l’Éducation a lancé le Challenge Edsim, un appel à projet pour des expériences d’apprentissage immersives. 680 000$ (environ 645 300€) seront partagés entre cinq finalistes (50 000$) et un grand gagnant (430 000$), qui seront annoncés à l’été 2017. D’autres prix seront également décernés par les sponsors du concours, IBM, Microsoft et Samsung, est-il annoncé sur le site de la Maison blanche.

La page du projet Erasmus+

Le site du challenge américain Edsim