Le budget participatif de Paris… pas encore très maker

Séance de vote dans une école parisienne pour le budget participatif 2016. © Mairie de Paris

La mairie de Paris a dévoilé le 5 octobre les 219 projets lauréats du budget participatif 2016. On a fait les comptes sur les projets plébiscités, dotés d’une enveloppe globale de 500 millions d’euros. Environ 15% des projets gagnants portent sur des initiatives écologiques (végétalisations, créations de composteurs…), 4% développent des projets solidaires (créations d’espaces collectifs, aide aux plus démunis..), 2% concernent le numérique et 2% des projets autour du DiY.

En tout, 160 000 personnes ont voté cette année (40% de plus qu’en 2015). Le vote était ouvert à tous les habitants parisiens (« sans conditions d’âge ou de nationalité »). Chacun pouvait voter pour 5 projets sur « Tout Paris » et 5 projets dans son quartier.

Abris pour les SDF, boîtes à jouer de récup…

Le projet d’« abris pour les personnes sans domicile fixe » a remporté le plus de suffrages dans la catégorie « tout Paris ». Le budget alloué de 5 millions d’euros permettra de distribuer 3 000 kits d’hygiène, de lancer un appel à projet pour « imaginer des lieux et des formes innovantes d’habitat individuel, modulaire et regroupé, et des abris temporaires et mobiles » et d’installer un campement « refuge » pour les migrants. Une application mobile sera également créée avec des renseignements pratiques de premiers secours.

Les Parisiens ont également retenu un plan écologique de production d’eau chaude et d’électricité pour les quartiers populaires. La mairie va installer des panneaux solaires voltaïques et thermiques. En parallèle, elle va expérimenter la mise en place de « trottoirs photovoltaïques » et une « coopérative de production d’énergies renouvelables ».

L’initiative bricolo de l’association Jouer pour vivre a également été choisie. Pour 1 million d’euros, la mairie installera des boîtes à jouer composées de matériaux de recyclage (carton, pneus, morceaux de tissu, filets, cordes…), et des ludothèques (à base de jeux) dans les cours de récréation des écoles primaires des quartiers populaires, pour encourager les enfants à « s’approprier et détourner les objets. »

Ressourcerie, bricothèques, ateliers…

Dans la catégorie « par arrondissement », l’association La Bricolette a réussi à mobiliser les habitants du 10ème pour l’ouverture d’une ressourcerie (800 000€ de financement). Dans le 3ème, la régie de quartier a obtenu la construction d’une bricothèque pour permettre à chacun d’emprunter des petits outillages (15 000€). Dans le 15ème également, une bricothèque avec Repair Café seront ouverts (500 000€). Dans le 20ème, l’association Extramuros a obtenu 10 000€ pour équiper son local de machines outils pour développer des ateliers collaboratifs en menuiserie.

La liste des lauréats du budget participatif parisien

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)