Un hackerspace dans une prison panoptique


Le grand dôme de la prison panoptique de Arnhem (1886). © Archivolt Architecten

A sa création en 2010, le hackerspace Hack42 de Arnhem, aux Pays-Bas, était installé dans d’anciens bâtiments militaires de la ville. Relocalisé dans un immeuble de bureaux au printemps 2016, le hackerspace s’est mis en quête de locaux plus durables et a dévoilé cet été son nouveau projet : s’installer dans l’ancienne prison panoptique au centre historique d’Arnhem. La prison, construite durant les années 1880, rénovée dans les années 1980 puis 2000, accueille actuellement des réfugiés, mais est effectivement à vendre depuis plus d’un an. Le bâtiment central, monument de l’époque architecturale des prisons panoptiques, fait 55m de large pour 47m de haut, représentant 17 000m2 d’espaces de travail.

Plusieurs projets ont été imaginés, dont un parc sur le thème de l’énergie proposé par le cabinet d’architectes De Zwarte Hond, ainsi qu’un lieu dédié à la réalité virtuelle proposé par Van Aken, qui prévoit un immense écran sphérique immersif dans le dôme et des cellules transformées en espaces personnalisés de réalité virtuelle.

Hack42, bien implanté à Arnhem et qui a pour mission de rassembler hackers, techniciens et artistes, rêve de déplacer son musée de l’informatique et ses espaces de travail pour l’artisanat, le codage et la fabrication numérique et de transformer le monument historique en village hacker pour une communauté élargie. Argument choc du document en ligne de collecte d’idées pour construire le projet « Beehive 4.2 » : l’immense panoptique opèrera un retournement de sa fonction d’origine en accueillant des hackers qui souhaitent « combattre le panoptique ». Parmi les idées déjà suggérées, on notera les quadricoptères de livraison entre bureaux, ou encore les résidences d’artistes, de hackers, de chercheurs et d’étudiants locaux et étrangers. Hack42 donne rendez-vous dans 3 ans…

Présentation (en anglais) du projet au festival EMF camp en Grande-Bretagne début août:

Contribuer au projet «Beehive4.2: The ultimate Hackerspace»

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer