Bratislava-Budapest: l’étape du Tour des Fab Bikers

Pierre-Victor Morales, Eymard Houdeville et Coline Nantermoz arborent le maillot de l’équipe de Cavendish. Et pour cause: ils ont le même sponsor. © DR

Ils pédalent presque autant que les coureurs du Tour de France. A mi-parcours de leur périple de deux mois, les équipiers français du Fab Bike Tour, un tour d’Europe des labs à vélo initié par trois étudiants de Centrale, ont déjà plus de 2 300 km dans les mollets et 30 visites de labs à leur actif. « Depuis une semaine, on a augmenté la cadence. Plus de 120 km, voire 130 km par jour c’est dur, mais on tient », confie Eymard Houdeville, en pause quelque part sur les rives du Danube.

Avec 4000 km d’itinéraire et 11 pays à traverser d’ici mi-août, la petite équipe n’a pas franchement le temps de se la couler douce. Partis le 13 juin de Paris, ils enchaînent visite de lab sur visite de lab. Après Amsterdam, Berlin, Prague, Vienne ou plus récemment Bratislava, ils sont en route pour Budapest qu’ils devraient atteindre le 19 juillet en début d’après-midi. 
 

L’itinéraire du Fab Bike Tour. En vert, les lieux déjà visités. Prochaine étape: Budapest, le 19 juillet. © DR

4000 bornes, 15 000€ et 4 crevaisons

Pour ces élèves ingénieurs âgés de 21 à 22 ans, il s’agit de comprendre comment les makers européens s’y prennent pour concrétiser la phase d’industrialisation de leurs projets, en allant les voir directement sur le terrain. Au-delà du charme de la bidouille et du challenge sportif, leurs observations serviront également à alimenter leur mémoire de fin d’études et à faire rentrer un peu de culture maker au sein de la prestigieuse école.

« En ce qui me concerne, le moment le plus marquant a été la visite du C-base, le plus ancien hackerspace berlinois, qui se présente très officiellement comme un vaisseau spatial crashé sur Terre, raconte Eymard. Mais je retiens surtout sa dimension politique et militante. Plus de 500 hackers travaillent là-dedans, c’est quelque chose de très puissant. »

Dans la pratique, ils dressent le portrait des makers rencontrés, voire prennent le temps de bricoler avec eux quelques accessoires pour leurs vélos, comme les stickers réalisés à la découpe vinyle avec Bart Bakker, fondateur du Minifablab d’Utrecht.

Le Tour des Pays-Bas, avec halte de deux jours au Minifablab d’Utrecht:

Pour réaliser leur tour d’Europe, les Fab Bikers ont réuni près de 15 000€ « financés à 100% par des sponsors ». Parmi eux, deux sponsors officiels des équipes du Tour de France « qui ont payé les vélos et les maillots ». Un équipement pro que les jeunes centraliens apprécient. « Finalement, on a eu très peu de casse, à part quatre crevaisons à notre départ. »

Après Zagreb et Ljubljana, les Fab Bikers traverseront le Nord de l’Italie et une partie des Alpes pour rallier leur dernière étape le 12 août à Bourg-Saint-Maurice en Savoie. Comme les grands, on vous dit.

Le site du Fab Bike Tour