La crème des jeunes innovateurs français… selon le MIT

La promo des «Innovateurs de moins de 35 ans 2016». Au micro, Thimothée Boitouzet, «Innovateur de l’année». © Elsa Ferreira

Des CVs longs comme le bras, des inventions qui veulent révolutionner le monde et une présentation in English please… la 4ème édition des « Innovateurs de moins de 35 ans » organisée par la MIT Technology Review débarquait mercredi soir 13 avril à Paris.

Au micro pour présenter la soirée, Xavier Duportet, « Innovateur 2015 » récompensé pour PhageX, une biotech qui tente de mettre au point un antibiotique intelligent. Avec ses camarades de promo, dont Romain Lacombe (Plume Labs) et Nicolas Huchet (Bionicohand), il accueille la nouvelle génération d’innovateurs dans leur club privilégié « des amis du nouveau ».

La pêche est bonne : Sandra Rey est récompensée pour Glowee, sa start-up qui veut révolutionner l’éclairage grâce à des bactéries bioluminescentes, Franz Bozsak a développé Instent, sorte de télésurveillance des artères pour prévenir les complications cardiaques et Matthieu Claybrough présente Donecle, une start-up qui prévoit de commercialiser des drones inspecteurs d’impacts de foudre sur les avions, vingt fois plus rapides que les opérateurs humains (vous avez dit automatisation de l’emploi ?).

Le titre d’« Innovateur social » 2016 revient à Clémentine Chambon pour Oorja Solutions, technique de transformation des résidus agricoles en énergie déployée en Inde, et l’« Innovateur de l’année » est Timothée Boitouzet avec Woodoo, un bois reconstruit à l’échelle moléculaire et devenu ainsi translucide, plus résistant et plus économique.

Pas de bourse à la clé… juste la gloire : « Vous avez un mois de notoriété, prédit l’ancien lauréat David Fattal. Utilisez-le bien. »

La liste complète des lauréats 2016

La newsletter Makery

Chaque semaine, l’essentiel de l’actu des labs. (archives)