Le vers marin de Roscoff fait l’actu

Le vers symbiotiques marins de Roscoff. © Station Biologique de Roscoff

Nous vous parlions en amont de la COP21 du kit pédagogique développé à la Station biologique de Roscoff (Finistère) qui aide à comprendre les conséquences du changement climatique et de l’acidification des océans sur les récifs coraliens, grâce au vers symbiotique marin. Découvert à Roscoff au 19ème siècle, cet animal-plante se nourrissant d’une algue qui vit à l’intérieur de son corps fait depuis une semaine la Une de la presse scientifique internationale.

Une étude britannique publiée par la Royal Society démontre la danse comportementale collective des Symsagittifera roscoffensis lorsqu’ils prennent le soleil pour réaliser la photosynthèse. Une avancée pour ce modèle d’étude des conséquences du réchauffement climatique. De coup, le National Geographic, le New Scientist, Vice Motherboard, Gizmodo, Live Science, la presse russe ou encore Le Monde lui consacrent de longs articles. Une vraie star, ce vers de Roscoff !

L’article publié dans Makery le 27 octobre 2015