Les Yes Men hackent le Parlement européen

Les Yes Men ont à nouveau frappé. Mardi 12 janvier à Bruxelles, avec la complicité du député européen Stelios Kouloglou du parti grec Syriza, les activistes spécialistes du hoax ont organisé une fausse conférence de presse pour proposer leur solution dans la lutte contre le terrorisme. L’acteur et activiste Andy Bichlbaum, qui arborait une belle fausse moustache, s’est présenté comme le consultant en sécurité « Archibald Schumpeter » du think thank Global Security Response, devant une salle remplie de journalistes et de représentants du Parlement.

«Archibald Schumpeter» de «Global Security Response» devant l’assistance du parlement européen. © DR

Dans son discours, il affirme d’abord que depuis le 11 Septembre, la lutte contre le terrorisme n’a fait qu’engendrer davantage de terrorisme. La réponse française aux récentes attaques connaît « un certain succès politique », dit-il. « La popularité de Hollande a plutôt progressé depuis les attaques. Et c’est aussi un succès financier. Mais la France combat le feu avec de l’essence. C’est la garantie de générer plus de terrorisme, comme l’a généré l’attaque américaine de l’Irak par le passé. Pour gagner la guerre contre le terrorisme, il faudrait pouvoir tuer tout le monde [en Syrie], et nous savons que cela n’est pas possible. »

La vidéo du hoax des Yesmen sur la chaîne Youtube de Syriza:

La solution ? « Des prototypes bien sûr », en l’occurrence les célèbres et néanmoins grotesques combinaisons de protection personnelle ENDURASphere, les « survival balls » que les Yes Men ont déjà montrées à de multiples occasions aux États-Unis depuis 2009. Des combinaisons blindées en forme de boules ridicules et bien encombrantes, censées permettre à ceux qui les portent d’être protégés – voire projetés – de toute attaque terroriste. Malheureusement, seuls les riches entrepreneurs ou diplomates peuvent pour le moment se l’offrir, reconnaît Archibald Schumpeter. Des subventions européennes permettraient de les rendre accessibles au plus grand nombre…

Pourtant bien connus pour leurs canulars extrêmement bien préparés et notamment relatés dans leur dernier film, The Yes Men Are Revolting, les Yes Men ont encore une fois réussi à piéger leur auditoire. Comme souvent, le plus triste est finalement les questions finales et le sérieux avec lequel l’assistance politique de Bruxelles prend toute la présentation.

Le site des Yes Men