Je me lave à la bactérie vivante

Nous vivons en symbiose avec des bactéries : dans notre bouche, dans notre estomac, dans nos fromages… et dans nos cosmétiques ! AOBiome, une start-up américaine issue du MIT, compte prouver l’efficacité des bactéries oxydant l’ammoniaque (AOB pour Ammonia-oxydizing Bacteria). Avec Mother Dirt, elle vient de lancer une gamme de produits nettoyants à la bactérie et d’obtenir le feu vert de la Food and Drug Administration, l’équivalent américain de notre Agence nationale de sécurité du médicament, pour des essais cliniques contre l’acné. 

Selon David Whitlock, ingénieur en chimie au MIT et fondateur d’AOBiome, les bactéries AOB convertissent l’urée et l’ammoniaque issu de la sueur et présent sur notre peau en nitrite et protoxyde d’azote, tous deux anti-inflammatoires. A terme, donc, rien n’empêche un biohacker motivé de cultiver ces petites bêtes pour son usage personnel… sauf peut-être un brevet.