Public en nombre au hackathon Game and the City de Stereolux à Nantes. © Carine Claude

Game and the City (dé)joue la banalité du mobilier urbain

Commentaires