« Pop-up City » : souriez et hackez, c’est l’été

« Pop-Up City, City-Making in a Fluid World », un livre pour repenser l’avenir des villes avec du peps.


Couverture du livre « Pop-Up City ». © DR

Un peu de lecture estivale : les éditions Bis Publishers sortent Pop-Up City, City-Making in a Fluid World, un ouvrage fun bourré de bonnes idées pour repenser l’avenir des villes et de la mobilité grâce au hacking urbain. En vrac, on y trouve des cabanes parasites accrochées à des murs d’hôtel, du coworking dans les nightclubs, la visite de fermes agricoles sur les toits de Hong Kong et de Brooklyn, des stations de partage de graines hawaïennes ou encore des capsules Sleepbox pour faire la sieste n’importe où.

Les deux auteurs, Jeroen Beekmans et Joop de Boer, sont les fondateurs du blog Popupcity.net basé à Amsterdam, qui fédère 100 000 lecteurs mensuels. Pour éditer ce livre, fruit de cinq années d’observation sur leur blog des pratiques de hacking de l’espace public, ils ont réussi à lever 15 000 $ en financement participatif sur Kickstarter.

« Pop-Up City, City-Making in a Fluid World », par Jeroen Beekmans et Joop de Boer, Bis Publishers, 260 p., 34 euros.